Home Droit Dans quelle mesure peut-on considérer coronavirus comme un cas de force majeure ?