Home Fiscalité Financement des entreprises : l’imposition des avances en compte courant, ce nouveau goulot d’étranglement